Les cinq étapes « émotives » de la création de votre marque!

Les cinq étapes « émotives » de la création de votre marque!

Je suis un coureur modérément compétitif avec des compétences très médiocres. Je ne vais jamais dépasser les autres. Je cours plutôt pour me remettre les idées en place, pour me donner le temps de penser et de planifier, pour rester en forme et pour éviter la prise de poids (bon – ce dernier aurait dû être mon numéro un!).

Dans le passé, j’ai souvent plaisanté avec mes amis que je passe par cinq étapes émotionnelles avant chaque longue course :

  1. L’évitement – Je ne veux pas rompre avec ce que je fais pour embarquer dans une activité exigeante. Je cherche des excuses qui me semblent convenables et crédibles pour créer des empêchements idéals.
  2. L’engagement – J’ai commencé le processus, et je m’y suis engagé. Je me rends compte qu’il faudra de la concentration, de l’intensité et un effort considérable pour obtenir ce que je veux de cette course, et maintenant que j’ai commencé, je me suis souscrit émotionnellement à tirer le maximum de l’activité.
  3. La détermination – Parfois, durant la course, je me sens fatigué ou distrait ou je veux tout simplement trouver une raison d’arrêter – ce n’est pas ma meilleur journée, je n’ai pas besoin de la terminer, je peux m’essayer à nouveau demain. C’est alors que j’ai besoin de détermination pour m’assurer que je finisse.
  4. Le soulagement – À la fin, je suis heureux d’avoir réussi ce que je me suis mis à faire et je suis soulagé de l’avoir complété. Je me rends compte que l’activité était loin d’être aussi difficile ou aussi imposante que je me suis amené à croire avant de commencer et je suis fier de moi-même d’en avoir arrivé à la fin.
  5. Ressentir les bénéfices – Ce soir-là, et pour les prochains jours, je me sens plus fort, ma respiration est plus facile et je me crois en mesure de conquérir le monde. L’effort m’a accordé un sens de bien-être, et le résultat de cet effort m’a également amélioré, ce qui me permet de contribuer et de concurrencer dans le monde réel.

Alors que je travaillais sur le plan de marque d’un client le weekend dernier, je réfléchissais sur ces cinq étapes émotionnelles de la course et je me suis rendu compte qu’elles n’étaient pas très différentes de celles que pourrait envisager une entreprise lors d’un processus de réflexion au sujet de leur marque ou en entamant son développement.

Il n’y a aucun doute qu’il y a de l’angoisse à l’égard d’une telle planification et, dans de nombreuses situations, plusieurs individus au sein d’une entreprise ne verront même pas les avantages de faire un audit de la marque (ce qui ne diffère pas de mes amis qui encore aujourd’hui ne comprennent pas pourquoi une personne enfilerait leur shorts pour courir à un endroit là où ils peuvent simplement arriver en voiture!). Le processus peut également être frustrant, car les discussions portant sur le positionnement de la marque touchent parfois des sujets délicats.

Mais, si c’est bien fait, le résultat est gratifiant, et il y a inévitablement un sentiment de soulagement parmi tous ceux qui ont participé. De plus, au bout du parcours (désolé du jeu de mots) les avantages de développer et de gérer une marque pertinente dans votre secteur l’emportera facilement contre l’anxiété ressentie au début.

Donc, je vous recommande de surmonter l’Évitement et de passer à l’étape de l’Engagement de votre processus de planification de la marque. Le jeu en aura valu la chandelle!

Share this post:
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInGoogle+Email to someone